L’économie du taux de hachage Bitcoin

Share This Post

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Le réseau Bitcoin a été créé pour la première fois la première semaine de janvier 2009 par un Satoshi Nakamoto. Ce n’était pas la première crypto-monnaie, mais elle est certainement devenue à la pointe de l’industrie. Bitcoin est un paradigme informatique intrigant qui utilise un matériel dédié pour abstraire les communications, le stockage et l’informatique. Sans aucun type de coordination centralisée, ce format est capable de répliquer et de créer des transactions sûres et indépendantes car il offre des transactions stockées et transparentes. C’est une conception incroyable qui a conduit à son utilisation si répandue, avec plus de vingt grandes entreprises permettant aux utilisateurs de payer des biens et des services via Bitcoin.

Cependant, si ce système présente des avantages clés, il existe également des compromis. Afin d’être totalement transparent, Bitcoin est conçu pour donner à chaque participant l’accès à une copie complète et complète de la base de données et des transactions qui y sont stockées. Cela permet de retracer une transaction Bitcoin afin de s’assurer qu’il s’agit d’une transaction légitime, mais cela crée également une redondance et l’exigence d’une quantité de stockage excessive. La configuration du Bitcoin peut également le rendre fastidieux et à certains égards largement inefficace.

En raison de ces caractéristiques inefficaces, encombrantes, redondantes et totalement transparentes, de nombreux nouveaux venus dans le bitcoin et les économies de hashrate ne savent pas pourquoi donner la priorité à un tel système. Ce qui suit est un aperçu de cette réponse ainsi qu’une enquête plus large sur les économies du hashrate Bitcoin.

La différence entre un système distribué traditionnel et Bitcoin

Dans tout système distribué traditionnel, dans n’importe quel système traditionnel, il existe une institution centrale ou une entreprise qui contrôle tout. Cette institution centrale est ce qui assure le stockage des données, c’est ce qui fournit et définit les services d’accès, et c’est ce qui fournit les règles de coordination et de distribution. Par exemple, la Réserve fédérale américaine est l’institution qui contrôle la masse monétaire du dollar américain. Ce sont eux qui créent l’argent, ils prêtent l’argent, ils contrôlent les opérations d’open market, ils sont chargés de rédiger et d’imposer des règlements, et plus encore.

Bitcoin prend le système et le fait tourner la tête. Bien qu’il existe un consensus établi avec des règles transitoires qui doivent et sont respectées, elles le sont à partir de différents points du monde – sans les limites des systèmes de distribution financière traditionnels comme la Réserve fédérale américaine. Ici, les transactions peuvent être initiées à tout moment, à n’importe quel intervalle de temps, de n’importe où dans le monde et via n’importe quel type de vitesse de réseau. Vous n’avez pas besoin d’être sur le même réseau ou connecté avec le même standard de distribution pour envoyer ou recevoir des bitcoins.

En raison du fait qu’il n’y a pas d’heure fixe unique et aucune entité unique pour coordonner les transactions Bitcoin, il n’y a aucun moyen de déterminer à quelle heure exacte une transaction a eu lieu. Mais, encore une fois, cela ne signifie pas que ce n’est pas enregistré. Bitcoin supprime la nécessité d’avoir besoin d’un horodatage exact en offrant à la place un mécanisme de preuve de travail. Ce mécanisme de preuve de travail montre qu’une quantité déterminée de ressources de calcul a été utilisée pendant une durée déterminée et le stockage de ce calcul fournit un enregistrement de données.

C’est extrêmement important car tout grand livre, chaque grand livre, doit avoir un ordre. Vous ne pouvez pas dépenser de l’argent que vous n’avez jamais réellement reçu, ni dépenser une somme d’argent que vous avez effectivement déjà dépensée. Un registre garantit que vous avez ce que vous dites avoir et que vous recevez ce que quelqu’un d’autre vous a envoyé. Dans le monde du dollar américain que nous connaissons, tous les registres sont organisés en fonction du temps. Une entreprise vous envoie de l’argent et il y a une heure estampillée entre l’envoi et la réception. Bitcoin devait trouver une solution à ce problème et il le fait en créant sa propre notion de temps, le mécanisme de preuve de travail.

Définition du taux de hachage et de la chaîne de blocs

Pour comprendre le mécanisme de preuve de travail pour Bitcoin, il faut d’abord comprendre qu’un « hachage » est un algorithme qui prend une quantité arbitrairement grande de données (entrée définie de lettres et de chiffres cryptés) et la définit dans une longueur fixe. Le taux de hachage est une unité de mesure de la puissance de traitement d’un réseau Bitcoin. Cette mesure est affichée ou transmise sous forme de Th / s ou de tera hachage par seconde. Par conséquent, lorsqu’un réseau Bitcoin est censé atteindre un taux de hachage de 10 Th / s, cela signifie qu’il effectue ou a la capacité de faire 10 billions de calculs par seconde.

Le hachage et le taux de hachage sont les deux premiers termes clés pour comprendre la preuve de travail, les deux seconds termes sont les chaînes de blocs et de blocs. Au lieu d’un horodatage précis, Bitcoin enregistre les transactions via des «blocs» qui sont des enregistrements contenant et confirmant les transactions en attente. Environ toutes les dix minutes, un bloc se terminera et un nouveau bloc sera arrivé à une chaîne de blocs via l’exploitation minière. Une chaîne de blocs est le dossier public de toutes les transactions Bitcoin répertoriées par ordre chronologique. Cette chaîne de blocs peut être facilement partagée entre chaque utilisateur Bitcoin et c’est le principal moyen de vérifier la véracité d’une transaction Bitcoin pour éviter les problèmes susmentionnés tels que les doubles dépenses.

La raison pour laquelle on l’appelle preuve de travail est que même si vous ne pouvez pas déterminer l’heure exacte à laquelle une quantité de bitcoin a été envoyée, ce que vous pouvez faire est de trouver où dans la chaîne de blocs et dans quel bloc il se trouve, et que la valeur de ce bloc est le travail plutôt que le temps implicite qu’il a fallu pour s’insérer dans la chaîne de blocs. Il n’y a pas d’intervalle ni de temps quelconque entre les blocs; chaque nouveau bloc avance un bloc à la fois, dix minutes étant la plus petite durée.

Comment tout se déroule

L’un des aspects les plus importants de la commande de «temps» ou de transactions via la méthode blockchain est qu’elle rend les transactions financières extrêmement résistantes à la falsification. La blockchain se propagera continuellement au fur et à mesure que le pouvoir de hachage continue de s’accroître, de sorte que chaque bloc devienne plus stable ou ait un poids économique plus important ». Cela l’empêche d’être la cible d’attaques et, en raison de sa disponibilité publique, empêche son effacement. Les actes de hachage permettent également à un réseau p2p de se coordonner efficacement et de le faire via une sorte de grand livre transactionnel. Cela se traduit par une forte assurance de l’expéditeur et du destinataire que le bitcoin est correctement traité. Cette assurance est également appelée assurance de règlement.

L’assurance de règlement est la base nécessaire de tout système de distribution, mais surtout d’un système de distribution qui n’a pas d’autorité centralisée. Parfois également appelé finalité économique, les acheteurs et les vendeurs sont plus confiants dans l’assurance du règlement lorsqu’il existe la preuve que leurs transactions sont incapables ou très résistantes à la falsification par des forces extérieures. Comme indiqué ci-dessus, en raison de la façon dont le système de blockchain construit bloc après bloc et reste stocké, le poids économique du système de blockchain est élevé, ce qui rend la falsification hautement improbable.

Comment tout cela se compare-t-il aux systèmes bancaires traditionnels? Eh bien, certains fervents partisans de Bicoin soutiennent qu’il est en fait plus fort que les systèmes traditionnels. En effet, la capacité presque impossible pour quiconque de falsifier les blockchains, combinée à leur source de données gratuite et ouverte, rend le système Bitcoin plus vérifiable et donc plus résistant aux risques de contrepartie. Le système finit également par être beaucoup moins cher car il ne s’agit pas d’un parti centralisé. Ce point sera discuté plus en détail dans la section suivante, mais il est important de noter ici que dans Bitcoin, tout individu peut contribuer aux calculs en cours et devenir ainsi une partie du système de soutien. La participation donne au participant une part de la valeur économique et, ce faisant, garantit la pleine valeur économique du système ou du réseau Bitcoin.

Comprendre la classe d’actifs Hashpower

Une classe d’actifs est un ensemble d’instruments financiers qui présentent à la fois des caractéristiques financières similaires et se comportent de manière comparable sur le marché. Dans le réseau Bitcoin, il existe ce que l’on appelle la classe d’actifs de puissance de hachage et cette classe est définie comme comprenant tous les actifs qui créent de la puissance de hachage en échange de cyrpto-monnaie et de rendements miniers. Ce qui suit est un aperçu de divers actifs de hashpohwer et de leur intégration avec Bitcoin.

Minage de Bitcoin

Tout d’abord, la classe d’actifs de puissance de hachage tourne autour de l’exploitation minière Bitcoing.Pour comprendre la classe d’actifs de puissance de hachage, comprenez d’abord l’exploitation minière Bitcoin. Le minage est le processus d’ajout de chacun des enregistrements transactionnels susmentionnés à un bloc qui sera ensuite ajouté à la blockchain – ce grand livre public. N’importe qui peut être un mineur tant qu’il est correctement équipé et qu’il ajoute à la plus grande communauté Bitcoin en confirmant que chaque transaction est légitime. L’incitation pour l’extraction de Bitcoin est que chaque fois qu’un individu scelle un bloc finalisé, il obtient une récompense financière.

En octobre 2020, les mineurs de Bitcoin reçoivent 6,25 bitcoins pour chaque bloc extrait. En raison de la façon dont les mineurs reçoivent la monnaie pour chaque bloc créé, le terme «extraction» a été choisi car le processus semble similaire à l’extraction de l’or à partir du sol.

Les marchés des machines de minage

Bien que n’importe qui puisse techniquement extraire du bitcoin, cela implique un effort et un savoir-faire importants – et cela nécessite le bon équipement. Le minage de Bitcoins est complexe et nécessite donc un type de matériel spécialisé. Le paramètre principal à prendre en compte est le taux de hachage souhaité qu’un élément de matériel peut effectuer car plus le taux de hachage est élevé, plus les chances que l’équipement résolve la séquence de données soient grandes, scellant ainsi la chaîne de blocs et permettant à l’utilisateur de collecter la récompense minière. . Bien que la récompense minière ait baissé ces dernières années, cela reste un domaine très compétitif et il est donc essentiel pour un mineur de Bitcoin de choisir du matériel, ou des machines d’extraction, avec les taux de hachage les plus élevés possibles.

En choisissant des machines minières pour mettre en place une opération minière, il faut tenir compte des facteurs clés qui augmenteraient le taux de hachage ou la puissance de hachage; des facteurs tels que la conception des puces, la source d’énergie, la sortie de bande et la maintenance. De nouvelles machines d’exploitation minière et des produits matériels conçus spécifiquement pour améliorer la puissance de hachage d’un utilisateur sont lancés chaque année et se vendent assez fréquemment. Il s’agit d’un marché à forte demande et à faible offre qui, en suivant l’analogie minière, n’est pas sans rappeler la façon dont les contrats miniers et les permis miniers américains sont distribués. Il y a des mineurs à grande échelle qui ont un accès prioritaire aux nouvelles machines de lancement de chaque année, puis une petite quantité secondaire est mise à la disposition du grand public. Une fois qu’ils se vendent, le marché est épuisé jusqu’à l’année suivante.

À partir de 2018, ce type de contrôle des stocks est devenu de plus en plus rigide par les quelques fabricants qui assemblent et distribuent des machines minières. Aujourd’hui, les mineurs de Bitcoin, en particulier les plus grandes exploitations, devront pré-commander et ensuite, et alors seulement, les fabricants ne commenceront qu’à assembler et à distribuer plus tard, en en libérant quelques-uns au grand public et souvent avec une prime plus élevée.

En plus de ce marché des nouvelles machines minières, il existe un marché secondaire pour les machines d’occasion, car de nombreuses personnes sont intéressées par l’exploitation minière Bitcoin mais n’ont peut-être pas le capital ou d’autres ressources pour figurer dans la liste des versions annuelles de machines minières. Ce marché secondaire se fait généralement sous la forme d’un achat peer-to-peer avec des machines qui ont dépassé leur garantie et dont les performances sont inférieures au hashrate souhaité ou répertorié. Les acheteurs sur le marché secondaire de l’occasion doivent également être conscients qu’il y a pas mal d’escroquerie en cours et qu’il s’agit d’un marché très axé sur la «prudence des acheteurs». La principale raison pour laquelle ce marché existe est de répondre à la demande plus élevée de machines minières qui ne peut être satisfaite par les fabricants primaires.

Comment Hashpower est valorisé

Les machines minières font partie de la classe d’actifs de hashpower, mais elles existent et leurs prix existent et dépendent de la valeur de hashpower et la valeur de hashpower dépend de plusieurs variables. Tout comme le prix courant du Bitcoin varie, la valeur de la puissance de hachage varie également. La puissance de hachage du réseau et le hashrate sont de bons indicateurs de départ de la place des machines d’extraction sur l’échelle des prix pour une année donnée, mais ce ne sont pas les seuls.

Le prix des machines minières est fixé par les fabricants et ils déterminent fréquemment combien ils listeront leurs machines en fonction de facteurs qui évoluent chaque année. Ces facteurs incluent le nombre de jours d’extraction de bitcoins qu’il faut faire pour atteindre le seuil de rentabilité de leur machine, le hashrate que la machine peut produire (ou qu’une certaine pièce de machine spécifique peut contribuer à produire), le coût électrique tout compris pour faire fonctionner la machine, et les frais de transaction moyens les plus récents par bloc. Ce ne sont pas les seuls facteurs qui déterminent le coût de la machine minière, mais ce sont certains des plus courants et des facteurs à prendre en compte pour quiconque cherche à acheter une machine minière d’occasion sur le marché secondaire.

Obtenir l’accès au minage de Bitcoin

Une fois qu’un prix a été convenu pour une machine minière et a été achetée, la tâche suivante, et sans doute la plus ardue, consiste à obtenir une exposition minière. N’oubliez pas que l’extraction de bitcoins s’apparente à l’exploitation minière actuelle du monde réel et que cela peut rendre difficile l’adhésion et la réussite dans l’industrie. Un moyen de faciliter l’accès à l’extraction de bitcoins consiste à utiliser des contrats d’extraction dans le cloud.

L’exploitation en nuage est un type de puissance de hachage qui sépare la production future de l’emplacement actuel et a tendance à être le meilleur choix pour les personnes qui n’ont pas d’opérations minières plus importantes. En effet, le cloud mining utilise la puissance de cloud computing louée, permettant au mineur d’ouvrir un compte et de participer à l’extraction de bitcoin sans avoir à installer et à exécuter directement le matériel et les logiciels nécessaires. Ce format permet également de réduire les coûts associés à l’énergie / électricité et à l’entretien des équipements.

Notez, cependant, que le cloud mining est considéré comme un type de marché secondaire et, comme l’achat de machines minières d’occasion secondaires, doit être abordé avec prudence car les escroqueries abondent. En effet, vous louez l’équipement à un fournisseur de cloud tiers et comptez sur lui pour payer une juste part au prorata des bénéfices qu’ils recevront directement pour leur matériel et leurs logiciels complétant l’extraction de bitcoins.

D’un autre côté, un utilisateur avec une opération d’extraction de bitcoins plus sophistiquée peut utiliser son propre équipement et proposer des contrats de partage de cloud à des personnes distantes afin de créer une sorte de portefeuille diversifié d’opérations d’extraction de bitcoins. Ce type d’opération minière peut également rejoindre ce qu’on appelle un pool minier dans lequel ils rejoignent un groupe de mineurs de bitcoins et une distribution de pièces produites par ce pool est distribuée en fonction de la puissance de hachage.

Hashpower comme véhicule d’investissement

Il n’est pas facile d’investir seul dans l’extraction de bitcoins, et ce n’est pas quelque chose que vous pouvez faire facilement sur le côté comme vous le feriez avec des actions ou d’autres types de portefeuille d’investissement. En effet, pour vraiment gagner de l’argent avec la puissance de hachage comme une entreprise d’investissement, il faut une bande passante importante, une expertise et une connaissance du secteur. Au lieu de cela, quelqu’un qui veut investir dans la puissance de hachage mais ne pas faire le travail passera par une autre grande société minière et tentera de renforcer sa position en son sein. En effet, la plupart des investisseurs traditionnels ne disposent pas de la main-d’œuvre ou de l’expertise nécessaires pour faire fonctionner les machines, ils doivent plutôt acheter la main-d’œuvre et les machines, en mettant en commun un capital de démarrage important pour une opération minière amusante et complète. Vous pourriez également comprendre pourquoi il peut être rare de trouver des opportunités d’extraction dans le cloud authentiques et fiables.

En général, la plupart des investisseurs des sociétés minières ont évolué à partir d’une opération Bitcoin déjà importante – une opération dans laquelle de grandes quantités de pièces sont générées chaque jour. Aller trop vite trop vite dans l’extraction de bitcoins a entraîné des échecs colossaux. Prenons, par exemple, la société Gigawatt qui, faute d’équipements et d’expertise appropriés, n’avait que 50 000 dollars d’actifs lors du dépôt de bilan et avait pourtant un passif estimé compris entre 20 et 50 millions de dollars.

Afin d’investir correctement dans la puissance de hachage et d’être rentable, il faut élaborer un plan qui comprend plusieurs facteurs clés. Tout d’abord, il faut faire cet investissement important à la fois dans les machines minières et dans le personnel, puis garder à l’esprit la dépréciation linéaire des machines elles-mêmes car, pour rester compétitif, on voudra acheter de nouvelles machines minières tous les deux ans ou même chaque année. La consommation d’énergie, la puissance de hachage totale et les coûts de maintenance devront également être pris en compte.

Les cycles de l’exploitation minière Bitcoin

Comme pour les marchés traditionnels, l’extraction de bitcoins a des cycles d’expansion et de récession dans lesquels un utilisateur a des chances de faire de meilleurs rendements, de pires rendements et parfois aucun retour du tout. La dynamique de la puissance de hachage, l’économie du taux de hachage Bitcoin, est motivée par un méli-mélo de facteurs qui incluent les prix tendances, la réflexivité du pouvoir de hachage, les frais, le temps de réaction du matériel, etc. Chaque variable peut être imprévisible et rend ainsi difficile l’entrée sur le marché. Voici quatre cycles clés à garder à l’esprit:

  • Le taureau montant. Le minage de Bitcoin et d’autres crypto-monnaies sera toujours plus rentable chaque fois que la difficulté descendra derrière la hausse des prix. Ainsi, une fois que vous voyez une longue période de prix volatils, vous pouvez généralement vous attendre à ce que le prix commence à augmenter, prenant de l’élan. Mais ce cycle ne concerne pas seulement la hausse des prix. Une phase haussière ascendante se produit uniquement lorsque, en même temps que le prix augmente, le taux de hachage mondial faiblit. Les situations dans lesquelles cela pourrait se produire incluent des catastrophes naturelles dans une région qui permettent aux mineurs d’une autre région de profiter.
  • Ruée vers l’or minier. Ici, le taux de croissance de la puissance de hachage et la croissance des prix sont élevés. En règle générale, cela se produira après la phase haussière ascendante, car une fois que certaines personnes font une extraction de trésorerie importante, d’autres essaieront d’en profiter. Au début, ils réussiront. C’est le deuxième meilleur moment pour l’extraction de Bitcoin.
  • Inventaire Flush. Après la ruée vers l’or minier, trop de gens seront entrés sur le terrain jusqu’à ce qu’il devienne surpeuplé. Pendant cette phase, le taux de puissance de hachage est toujours élevé car de nombreuses machines d’extraction sont activées et exécutent des blockchains, mais la rentabilité et donc le prix chutent. Cela a tendance à être une bonne période pour que les nouveaux arrivants acquièrent plus d’expertise, mais en général, vous voulez vous retirer avant de passer à la phase suivante.
  • Le Shakeout. La fin inévitable de ce cycle quand on les laisse aller dans l’extrême (parfois les prix et le hashrate s’équilibreront pendant un certain temps, fluctuants mais sans aller dans des creux ou des hauts extrêmes ensemble) Une fois que le prix baisse trop, lorsque les revenus de l’exploitation minière chutent si bas que les mineurs ne sont plus rentables, alors la phfase entre dans ce qu’on appelle le shakeout ou le temps d’arrêt.

Trouver votre place dans l’économie Bitcoin

Il est important de comprendre les quatre phases susmentionnées de l’économie Bitcoin, mais si vous ne faites que commencer, il est généralement conseillé de faire ce que vous pouvez lorsque vous le pouvez à mesure que vous acquérez de l’expertise. L’exploitation minière de Bitcoin peut être incroyablement rentable, mais seulement si vous avez le bon équipement et la bonne compréhension de l’économie pour tirer parti et rester rentable au milieu de tous les cycles.

More To Explore

Do you need help with your Bitcoin business?

We are more than a mining facility; we are your mining partners. Whether you're an amateur or a professional miner, our goal is to make your mining more profitable by offering the latest and most efficient ASIC mining solutions.