Qu’est-ce que le protocole minier Stratum V2 ?

Partager cette publication

Aujourd’hui, pour gagner un flux de revenus fiable, de nombreux mineurs rejoignent ce que l’on appelle un pool minier. Cette option a été activée en utilisant le protocole minier open-source connu sous le nom de Stratum. Stratum a été conçu par Slush Pool il y a environ sept ans, et il est devenu l’une des options les plus populaires aujourd’hui parmi les mineurs de bitcoins du monde entier. La raison pour laquelle les pools miniers sont devenus si populaires est qu’il est plus facile pour un mineur individuel d’être compétitif. Aujourd’hui, la capacité de miner des blocs de bitcoins nécessite une énorme quantité de puissance qui requiert du matériel spécialisé. Ensuite, plusieurs pièces de matériel fonctionnent souvent ensemble pour générer un revenu fiable. C’est là que Stratum entre en jeu.

Slush Pool, la société à l’origine de Stratum, appartient à une autre société appelée Braiins. Aujourd’hui, Braiins a mis sur le marché une deuxième version de Stratum, appelée Stratum V2. Il s’agit de la deuxième version du protocole minier qui est devenu si populaire parmi les mineurs de bitcoins du monde entier. Ce logiciel est en cours d’élaboration depuis plus de deux ans. Elle est enfin sortie, et elle apporte plusieurs améliorations majeures par rapport à la V1 de Stratum. Selon les développeurs, Stratum V2 résout plusieurs problèmes de sécurité et problèmes historiques. En général, cette version du logiciel est tout simplement plus efficace et peut même être utilisée pour des cas avancés. Cela inclut la gestion des exploitations minières et même la sélection des travailleurs. De nombreux utilisateurs affirment que cette mise à niveau aurait dû être effectuée il y a des années, mais les mineurs de bitcoins du monde entier sont heureux qu’elle soit arrivée. La réalité est que le Stratum V2 a le potentiel de changer le mode de fonctionnement de presque tous les mineurs et pools miniers de Bitcoin. Il est donc essentiel d’examiner de plus près le protocole minier Stratum V2 et les améliorations qu’il apporte par rapport à son prédécesseur, le protocole minier Stratum V1.

Cours de remise à niveau sur le protocole minier Stratum V1

Tout d’abord, il est essentiel de suivre un cours de recyclage sur le protocole minier Stratum V1. Il s’agit de l’un des premiers protocoles de minage de Bitcoin à être utilisé par les mineurs individuels et les pools. D’abord, il y a ce qu’on appelle un hasher. C’est l’utilisateur du pool minier. En général, le hasher est appelé mineur. Le mineur se connecte à son ordinateur minier, qui est généralement une machine spécialisée utilisant des puces ASIC. Ensuite, cet ordinateur minier est connecté au pool minier. Ensuite, l’ordinateur minier doit demander à l’opérateur du pool ce qu’on appelle un modèle de bloc. Ce modèle de bloc est nécessaire pour réaliser un bloc Bitcoin incomplet. Il est dit incomplet car il ne contient pas la preuve de travail requise qui le marque comme un bloc valide. Sans cette preuve de travail, le bloc Bitcoin ne sera pas accepté par la chaîne et le mineur ne recevra pas les frais de transaction.

Il est important de noter que les transactions qui ont lieu sur ce bloc sont sélectionnées par l’opérateur du pool minier. Les transactions elles-mêmes ne sont pas envoyées au mineur. Seul le chemin de Merkle, qui est une série de hachages, est envoyé au mineur. Enfin, l’opérateur de la piscine est la personne qui choisit le bit de version à inclure. Cela pourrait avoir de l’importance lorsqu’il s’agira de mettre à jour le protocole de la fourche douce.

Une fois que tout cela est fait, le hachoir est la personne qui se met au travail lorsqu’il s’agit du gabarit du bloc partiel. Le but est de tomber sur l’un des en-têtes de bloc valides, ce qui établira que l’exigence de preuve de travail a été satisfaite. Si un en-tête de bloc valide est produit, le bloc sera envoyé à l’opérateur du pool minier. Ensuite, l’opérateur est chargé d’ajouter ce qui reste du bloc avant de l’envoyer à l’ensemble du réseau Bitcoin. Enfin, la récompense pour le bloc est distribuée entre tous les participants du pool minier. L’opérateur est chargé de décider de la part des frais de transaction que reçoit chaque utilisateur. En général, cela est basé sur la quantité de travail fourni par chaque hachoir. Souvent, cela se mesure en demandant aux hashers d’envoyer leurs modèles de blocs partiellement complets comme preuve de leur travail.

En ce sens, Stratum V1 a conféré à l’opérateur du pool minier une position de force. Tout d’abord, l’opérateur est chargé de décider quelles transactions sont incluses dans le bloc. L’opérateur est également la personne qui envoie le bloc pour validation, ce qui le rend responsable de tout. Enfin, l’opérateur est la personne qui reçoit la redevance. Ensuite, l’opérateur doit distribuer ces frais à tous les autres. L’opérateur du pool minier pourrait, en théorie, décider d’exclure quelqu’un de la distribution ou de lui bloquer totalement l’accès à certaines mises à niveau. De cette manière, l’opérateur du pool minier occupe l’une des positions les plus puissantes en ce qui concerne le protocole Stratum V1. Il est maintenant temps d’examiner de plus près le protocole minier Stratum V2.

Le protocole minier Stratum V2 vient de BetterHash

Le protocole minier Stratum V2 s’inspire d’une proposition avancée par Chaincode Labs, BetterHash. Essentiellement, le protocole minier Stratum V2 reprend le protocole minier Stratum V1 et le renverse. Rappelez-vous que dans le premier protocole, l’opérateur était chargé d’envoyer des modèles de blocs aux hashers pour qu’ils les complètent. Désormais, les hashers sont chargés d’envoyer les modèles de blocs à l’opérateur du pool minier. En substance, le protocole minier Stratum V2 modifie le processus de sélection des travaux. De cette manière, les hashers peuvent sélectionner des transactions par eux-mêmes et choisir une version de bloc sur laquelle travailler. Pour faire fonctionner ce protocole, les Braiins ont dû intégrer BetterHash pour résoudre certains de leurs problèmes.

En outre, il y avait également un risque que le hasher exploite un modèle non valide, ce qui se traduit par une perte de travail. Même si le hachoir est en mesure de trouver un hachage valide pour sa partie du travail, le bloc sera toujours considéré comme invalide. En fait, cela n’aiderait pas du tout la piscine.

L’une des solutions à ces problèmes consistait à prendre l’opérateur de la piscine et à lui demander de vérifier que le modèle de bloc était valide. D’autre part, dans un grand bassin qui pourrait être public, cela entraînerait également d’importantes difficultés techniques. Imaginez qu’un seul nouveau bloc soit trouvé sur le réseau Bitcoin et que tous les hashers veuillent travailler sur ce bloc. Cela pourrait conduire à des règles de sélection des transactions différentes, à diverses transactions non confirmées et à de nombreuses personnes travaillant en parallèle au lieu de travailler ensemble. Le fait que tous ces mineurs renvoient leurs modèles de blocs au pool pour les faire approuver entraînerait un taux de DDOS énorme.

Alors, comment ce problème a-t-il été résolu en ce qui concerne le protocole minier Stratum V2 ? Braiins s’est efforcé de résoudre ce problème en demandant aux opérateurs de pool de vérifier la validité de divers nouveaux modèles de blocs de manière asynchrone. Dès qu’un mineur individuel reçoit l’approbation d’un opérateur de pool, il peut se mettre au travail pour le hachage. Entre-temps, l’exploitant de la piscine est chargé de vérifier tous les gabarits de blocs. Si le modèle de bloc s’avère être invalide, la récompense pour ce mineur peut être ajustée individuellement. De cette manière, le hasher est incité par le protocole de minage Stratum V2 à fournir rapidement toutes les données concernant le bloc.

D’autre part, le mineur est toujours libre de travailler sur ses modèles sans subir de retard. C’est la solution unique posée par le protocole minier Stratum V2. Il y a quelques autres avantages du protocole minier Stratum V2 à noter également.

Les avantages du protocole minier Stratum V2

Il est maintenant temps d’examiner de plus près certains des avantages du protocole minier Stratum V2. En plus de changer la façon dont les transactions sont sélectionnées, le protocole minier Stratum V2 apporte plusieurs améliorations supplémentaires. Certains d’entre eux vont être critiques pour les mineurs et les hashers de Bitcoin.

Ceux qui ont utilisé le protocole minier Stratum V1 se souviennent probablement qu’il n’y avait pas d’authentification pour s’assurer que le serveur que le mineur est censé utiliser est connecté au serveur que l’opérateur du pool utilise. Cela signifie qu’il pourrait y avoir une ouverture pour quelque chose appelé une attaque de l’homme du milieu. Dans cette attaque, quelqu’un intercepte la communication entre le mineur et l’opérateur. Cela pourrait permettre à l’attaquant de détourner le hashrate et de voler les récompenses du mineur.

La façon dont le protocole minier Stratum V2 contrecarre cette attaque est que les opérateurs du pool peuvent signer cryptographiquement des modèles de blocs partiels. Si le hasher connaît la clé publique de l’opérateur du pool, il peut vérifier que le modèle de bloc partiel est accompagné d’une signature valide. Cela permet au pirate de comprendre que le blocage provient d’un véritable opérateur de piscine.

En outre, le protocole minier Stratum V2 est beaucoup plus efficace que son prédécesseur, le protocole minier Stratum V1, qui communiquait à l’aide d’un texte lisible par le mineur (JSON). En revanche, le protocole minier de Stratum V2 communique par code binaire. Combiné à l’élimination de certaines données au niveau du protocole, cela signifie que les communications entre les exploitants de piscines et les hashers pourraient être réduites de moitié, ce qui signifie que les communications sont plus rapides et moins coûteuses.

En outre, le protocole minier Stratum V2 comprend une méthode intégrée qui peut être utilisée pour ce qu’on appelle le multiplexage. De cette manière, les hashers auront accès à des canaux de communication indépendants, même s’ils utilisent les mêmes connexions. Cela signifie que les mineurs peuvent faire en sorte que leurs machines partagent des données sur leur alimentation électrique, leur température, etc. Les pools miniers pourraient fournir des services supplémentaires en utilisant ces informations. De même, le hasher peut être en mesure de partager ces informations avec un autre serveur ou service. De cette manière, le protocole minier Stratum V2 élargit la gamme de services offerts par le protocole, le plaçant un cran au-dessus de son prédécesseur.

En outre, le protocole minier de Stratum V2 permet également aux pools de deviner ce que pourrait être le prochain bloc. Chaque fois que le pool trouve un nouveau bloc, il lui faut toujours une minute pour déterminer quelles transactions étaient incluses dans ce bloc. Ils ne comportent aucune transaction pendant plusieurs secondes. Ils font cela pour s’assurer qu’ils n’incluent pas une double dépense. Ce processus est éliminé grâce au protocole d’exploitation minière Stratum V2. Dans ce protocole, les opérateurs du pool peuvent faire une estimation éclairée des transactions qui seront incluses dans le bloc suivant. Ceci est basé sur toutes les transactions non confirmées. Dans les premières secondes, ils ont une longueur d’avance sur le bloc suivant grâce à ces suppositions. Cela signifie que le bloc suivant pourrait être achevé plus rapidement. Moins de temps par bloc, c’est plus de blocs résolus, et donc plus d’argent pour le pool.

Ainsi, les principales améliorations du protocole minier Stratum V2 sont la sécurité, la flexibilité et l’efficacité. La sécurité est améliorée car le protocole minier Stratum V2 élimine la possibilité d’une attaque de type « man in the middle ». La flexibilité est améliorée grâce aux nouveaux canaux de communication et aux diverses données qui peuvent être sûres grâce au protocole minier Stratum V2. Enfin, l’efficacité est améliorée car le pool minier peut prendre de l’avance sur le bloc suivant en utilisant le protocole minier Stratum V2. Bien que ces avancées soient impressionnantes, il y a encore plus d’améliorations qui pourraient être apportées au protocole minier Stratum V2.

Il y a des améliorations futures à apporter au protocole d’exploitation minière Stratum V2

Si les améliorations apportées jusqu’à présent par le nouveau protocole minier sont indubitablement impressionnantes, les créateurs ont annoncé qu’il y aurait d’autres améliorations à l’avenir. Pour l’instant, la société ne dispose pas d’un prototype. La spécification du protocole n’a pas encore été annoncée.

Pour l’instant, la société est en train de recueillir les réactions de nombreuses personnes afin de s’assurer que la proposition a été finalisée avant sa publication. Cela conduira à une autre série de discussions pendant que le Stratum V2 sera déployé dans la réserve de Slush. Bien que l’entreprise travaille aussi vite que possible, elle sait que d’autres améliorations doivent être apportées.

Sans aucun doute, ce nouveau protocole minier a le potentiel de changer à peu près tout ce qui concerne le monde du minage de Bitcoin. Cela signifie que les blocs pourraient être résolus plus rapidement, offrant un flux de revenus plus fiable à tous ceux qui comptent sur le minage de bitcoins pour subvenir à leurs besoins.

Plus à explorer

Avez-vous besoin d'aide pour votre entreprise Bitcoin?

Nous sommes plus qu'une installation minière; nous sommes vos partenaires miniers. Que vous soyez amateur ou mineur professionnel, notre objectif est de rendre votre exploitation minière plus rentable en offrant les solutions minières ASIC les plus récentes et les plus efficaces.