What are the attributes of a good store of value?

Quand les réserves de valeur entrent en compétition les unes avec les autres, ce sont des attributs bien spécifiques qui font qu’une nouvelle réserve de valeur pourra venir en concurrencer une autre, d’abord à la marge, puis avec une demande qui augmentera avec le temps. Alors que beaucoup de biens ont été utilisés comme des réserves de valeur ou “proto-monnaie”, certaines caractéristiques émergent en définitive comme étant particulièrement demandées et amenant les biens les respectant à outrepasser leurs autres concurrents. Une réserve de valeur idéale devrait être :

  • Durable : Le bien ne doit pas être périssable ou facilement destructible. Ainsi, par exemple, le blé n’est pas une réserve de valeur idéale.
  • Portable : Le bien doit être facile à transporter et à stocker, il doit pouvoir être protégé contre la perte ou le vol, et permettre de faciliter le commerce même à longue distance. A cet égard, une vache est véritablement moins adaptée qu’une bracelet en or en tant que réserve de valeur.
  • Fongible : Un exemplaire (ou spécimen) du bien en question doit être interchangeable avec un autre de même qualité et quantité. Sans fongibilité, le problème initial de la double coïncidence des biens demeure non résolu. Ainsi l’or est préférable à des diamants, lesquels sont irréguliers en forme, taille et qualité.
  • Vérifiable : Le bien doit être facilement identifiable et doit pouvoir être vérifié comme authentique. Chaque vérification précédente augmente alors la confiance de son prochain récipiendaire dans l’échange, et cela augmente par la même occasion la probabilité que la transaction soit conclue.
  • Divisible : Le bien doit être facile à subdiviser. Alors que cet attribut était moins important dans les sociétés primitives où le commerce était peu répandu, il devint plus important à mesure que le commerce mondial fleurissait et que les quantités échangées devenaient plus petites et mesurées avec plus de précision.
  • Rare : Comme Nick Szabo l’a défini, un bien monétaire doit avoir un “coût rattaché à sa falsification improbable”. En d’autres termes, le bien ne doit être ni disponible en quantité abondante, ni facile à obtenir ou à produire en quantité. La rareté est peut-être le plus important des attributs qui définisse une réserve de valeur, comme elle fait caisse de résonance avec le désir inné de l’Homme de collectionner ce qui est rare. C’est la source-même de la valeur originelle de toute réserve de valeur.
  • Historique établi : Le plus longtemps le bien a déjà été perçu comme de valeur certaine par une société, le plus de chances ce bien aura d’apparaître à cette société comme une réserve de valeur. Une réserve de valeur établie comme étalon reconnu depuis longtemps sera difficile à disrupter par un nouveau challenger, à l’exception d’une force conquérante massive ou bien si le challenger en question est doté d’un avantage significatif au vu des autres attributs que nous listons ici.
  • Résistant à la censure : La résistance à toute forme de censure est un nouvel attribut qui a commencé à devenir de plus en plus important dans notre société numérique moderne, avec une surveillance invasive mais à bas bruit de tous les instants. On peut la définir comme suit : à quel point peut-il être difficile pour un tiers (comme une entreprise ou un état) d’empêcher le propriétaire du bien en question de le garder ou bien de l’utiliser ? Les biens qui sont résistants à la censure sont idéaux pour ceux qui vivent sous le joug de régimes qui essaient d’imposer un contrôle strict des capitaux ou bien de déclarer illégaux diverses formes de commerce pacifique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *